Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 08:55

Résumé : Ca y est, comme prévu et comme nous l’évoquions déjà le 10 novembre 2011, la sanction est tombée : Standard & Poor’s a baissé la note de la Belgique passe d’AA + à AA. La Belgique rejoint donc le clan des pays européens dégradés cette année au même titre que la Slovénie, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande, le Portugal et la Grèce. Lisez ci-dessous les causes et les conséquences de cette dégradation.

 

logo-standard-and-poors.JPG

Dans son communiqué, Standard & Poor’s justifie sa décision par trois raisons principales :

  1. La première raison est liée à la mauvaise santé du système financier. En effet, la dégradation des conditions de financement sur les marchés augmente les possibilités que le secteur financier belge nécessite un nouveau soutien public, ce qui risquerait de faire repasser la dette de l’état belge au-delà de 100% du produit intérieur brut. le secteur bancaire belge est lourd et mal en point. L'Etat a dû intervenir pour Dexia, il a promis de grosses garanties qu'il devra peut-être activer, cela lui coûtera cher et l'endettement du pays risque de dépasser les 100% du PIB.le secteur bancaire belge est lourd et mal en point. L'Etat a dû intervenir pour Dexia, il a promis de grosses garanties qu'il devra peut-être activer, cela lui coûtera cher et l'endettement du pays risque de dépasser les 100% du PIB. le secteur bancaire belge est lourd et mal en point. L'Etat a dû intervenir pour Dexia, il a promis de grosses garanties qu'il devra peut-être activer, cela lui coûtera cher et l'endettement du pays risque de dépasser les 100% du PIB.
  2. La deuxième raison concerne le ralentissement de la croissance. La Belgique vit en grande partie de ses exportations. Elle risque donc de souffrir fortement de la crise de la zone euro..
  3. Finalement, la crise politique et la lenteur des négociations constituent indéniablement sont                 la troisième raison de cette décision.

Même si la note AA reste relativement forte, cette dégradation aura d’importantes conséquences, notamment la fragilisation des banques et compagnies d’assurances belges ainsi que l’augmentation du taux d’emprunt de la Belgique, qui approche déjà les 6%. Standard & Poor’s estime que cette dégradation coutera 3,5 milliards d’euros à la Belgique.

La décision de Standard & Poor’s a eu l’effet d’un électrochoc sur les hommes politiques et les réactions furent immédiates. Dès vendredi soir, Yves Leterme  lança un appel aux six partis afin de trouver un accord sur le budget 2012 avant ce lundi matin. On apprenait samedi 26 novembre peu après midi que le budget avait été bouclé dans la nuit, à l’initiative du formateur Elio Di Rupo.

Il ne faudra pas attendre longtemps pour connaître la réaction des marchés financiers au budget 2012 : la Belgique doit emprunter 1 à 2 milliards d’euros ce lundi 28 novembre et la référence sera le taux de vendredi dernier, soit 5,8%.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
costmasters-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Costmasters
  • Le blog de Costmasters
  • : comptabilité, fiscalité, conseils en organisation d'entreprises
  • Contact

Recherche