Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 08:43

euro.jpgs-p-.jpg 

Résumé : Le 5 décembre, la célèbre agence de notation Standard & Poor’s publiait un communiqué dans lequel elle expliquait les 5 raisons pour lesquelles elle mettait sous surveillance, avec implication négative, 15 pays de la zone euro

 

Après la vague d’abaissements de notes que l’Europe a connue ces derniers mois, Standard & Poor’s menace une nouvelle fois l’Europe avec une mise sous surveillance avec implication négative de 15 pays de l’Union membres de l’Euroland. Cela signifie qu’elle va revoir les notes attribuées aux pays concernés et qu'elle pourrait décider de les baisser dans les trois mois à venir.

Les 15 pays concernés sont tous les pays de la zone euro, à l’exception de la Grèce et de Chypre.  La note de la Grèce étant déjà extrêmement basse, elle n’a pas été placée sous surveillance. Chypre étant déjà sous surveillance avec implication négative, son statut n’a pas été modifié.

Dans son communiqué, S&P pointe du doigt cinq raisons motivant cette décision :

1. Tout d’abord, le durcissement des conditions de crédit à travers la zone euro.

2. Ensuite, les primes de risque nettement plus élevées demandées pour des obligations souveraines dans la zone euro, y compris celles émises par des pays qui possèdent encore la note "AAA".

3. S&P reproche également la persistance des désaccords entre les décideurs politiques européens sur la manière de sortir de la crise et sur la façon d’assurer une plus grande convergence économique financière et fiscale entre les pays de la zone euro

4. Le niveau élevé d'endettement des gouvernements et des ménages dans une grande partie de la zone euro représente également une cause importante.

5. Finalement,  le risque accru de récession dans l’ensemble de la zone euro pour 2012.

Comment  S&P décidera-t-elle d’abaisser ou non la note de tel ou tel pays ? Elle réalisera une analyse portant principalement sur trois questions pour chaque pays : la dynamique politique, la liquidité externe  et la flexibilité monétaire du pays.

Enfin, elle a précisé que les notes de l’Allemagne, de l’Autriche, de la Belgique, de la Finlande, du Luxembourg ainsi que des Pays-Bas ne pourraient être abaissées que d’un cran maximum. Pour les autres pays, il s’agira d’un abaissement de deux crans maximum

Partager cet article

Repost 0
costmasters-blog.com - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Costmasters
  • Le blog de Costmasters
  • : comptabilité, fiscalité, conseils en organisation d'entreprises
  • Contact

Recherche