Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 13:59

La PLCI n'est-elle qu'un moyen de plus pour les compagnies d'assurances de nous vendre un placement partiellement déductible de nos impôts ? 

 

 Ayant examiné ce régime d'un peu plus près, sans en être devenu un spécialiste, il m'apparaît comme une bonne option pour les indépendants recherchant à augmenter leur capital à la pension sans payer trop d'impôt.

 

 Ce régime a pour objet de favoriser la constitution par les indépendants d'un capital complémentaire qui leur sera versé au moment de la pension ou à leurs héritiers en cas de décès.  La pension légale des indépendants est en effet assez basse, 874 euros pour un isolé à 65 ans, 1158 euros s'il est marié.

 

Le principe est d'y souscrire par une caisse d'allocations sociales qui confiera sa gestion à une compagnie d'assurances. Il est donc important de se renseigner sur la compagnie d'assurances "sous-traitante", les frais de gestion etc...   Le capital sera porteur d' intérêts (2,50% depuis 2005) et éventuellement de participations bénéficiaires (il est donc important de connaître le "véhicule d'investissement", si possible).

 

  L'avantage fiscal de la PLCI est que son montant est déductible à l'impôt des personnes physiques, au taux marginal (donc le plus élevé). Ce régime sera  donc souvent plus avantageux qu'une épargne pension dont la limite est de 880 euros en 2011, déductible à maximum 40%. La PLCI peut être combinée à une épargne-pension et/ou  à une assurance vie individuelle. Accordée par une sprl à son gérant, elle sera aussi déductible des revenus de la société (puis donc neutralisée à l'IPP).

 

 Il y a des limites à la déductibilité fiscale, à savoir de maximum 8,17%  des revenus professionnels, avec un plafond de 2.852,89 euros en 2011.  L'indépendant doit être en règle par rapport à ses cotisations sociales et ne pas avoir eu de dispense de cotisations pour l'année de paiement.

 

Sachez enfin qu'il est possible de coupler la PLC à une assurance incapacité de travail. Le  montant maximum de déductibilité  maximale  est alors de 3.282,39 euros en 2011 et l'on parle alors de "PLCI sociale ". 

 

 Si vous exercez une profession médicale et êtes conventionné avec l'INAMI, vous avez drot à une prime qui doit être utilisée en PLCI  ou PLCI sociale qui n'est ps déductible fiscalement. Par contre elle est cumulable avec une PLCI, sociale ou non, personnelle, déductible comme ci-dessus. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
costmasters-blog.com - dans fiscalité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Costmasters
  • Le blog de Costmasters
  • : comptabilité, fiscalité, conseils en organisation d'entreprises
  • Contact

Recherche