Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 18:50

logooecd_fr.JPG

Résumé: suivant la dernière étude de l'OCDE, la Belgique occupe une des plus mauvaises places pour ce qui concerne le taux de prélèvements fiscaux  et sociaux sur les salaires.

 

L’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) est une organisation qui réalise des études internationales. Elle compte 34 pays membres, pour la plupart développés, démocratiques et  favorisant une économie de marché. Le 11 mai 2011, l’OCDE a publié son rapport annuel « Taxing Wages », lequel compare les taux d’impôts sur les salaires appliqués dans ses 34 pays membres.

 On en avait déjà une forte intuition et l’OCDE le confirme : la Belgique détient la première place sur le podium de la taxation des salaires, avec un total d’impôts payés par les salariés et les employeurs supérieur d’au moins 15 points à la moyenne OCDE.

 Deux catégories d’individus en particulier sont fortement taxées en Belgique : les hommes célibataires sans enfants et les couples mariés disposant d’un seul revenu égal au salaire moyen : d’une part alors que la part fiscale et sociale dans le coût de la main d’œuvre des 34 pays  est en moyenne de 34,9% pour les hommes célibataires sans enfants, ce même pourcentage  atteint 55,4% en Belgique. La France nous précède avec 49,3% du coût total et  l’Allemagne prélève 49,1%. En haut de l’échelles, les pays qui prélèvent le moins sont le Chili avec 7%, le Mexique avec 15,5% et la Nouvelle-Zélande avec 16,9%.

D’autre part  la moyenne de taxation des couples mariés n’ayant qu’un revenu s’élève à 24,8% dans les pays de l’OCDE. Les moins taxateurs sont le Chili avec 6,2%, la Suisse avec 11,2% et le  Luxembourg avec 11,2%. Avec ses 39,6% ducoût social, la Belgique fait partie des trois pays qui imposent le plus. Elle se situe entre l’Italie avec 37,2% et la France avec 42,1%.

 

 Malgré des taux très élevés pour la Belgique, si on compare les résultats de l’année 2010 avec ceux de l’année 2000, on constate une légère baisse qui s’explique surtout par les réductions d’impôts sur le revenu des personnes physiques et les réductions de cotisations patronales et de sécurité sociale.

D’une manière générale, ce sont les ménages ayant des enfants et des plus faibles revenus qui ont le plus bénéficié de  ces réductions. Cependant, l’OCDE considère que pour la plupart des pays européens et notamment la Belgique, ces taux restent inquiétants. Elle les invite à modifier leur structure fiscale en se concentrant sur les impôts indirects plutôt que sur les impôts directs.

 Les négociateurs des six partis qui nous préparent un nouveau gouvernement et de façon plus large les dirigeants européens sont-ils conscients de ces disparités ? Recommandons donc  leur de lire cet article et se rendre sur le site de l’OCDE pour plus de détails. 

  

  

                                                            Taux de prélèvements fiscaux et sociaux

 

Sans-titre.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
costmasters-blog.com - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Costmasters
  • Le blog de Costmasters
  • : comptabilité, fiscalité, conseils en organisation d'entreprises
  • Contact

Recherche