Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 10:54

 L’Echo du 16/08/11  rapporte les différentes mesures envisagées par le formateur fédéral Elio Di Rupo pour réduire le déficit de l’Etat, institutions fédérales et fédérées confondues.

 

Vous en trouverez les principes ci-dessous. Rappelons avant tout qu’elles s’inscrivent dans le but de réduire le déficit de l’Etat belge qui s’orienterait, si aucune mesure n’était prise, vers 22 milliards d’euros en 2015.

 

Le formateur envisage de réduire le déficit par 17,5 milliards d’efforts du fédéral et 4,5 milliards des institutions fédérées, le dernier milliard devant venir de la contraction des charges d’intérêts.

 

 

 Les dépenses qui seront réduites…

  • 800 millions viendront de la réduction de 40% de la revalorisation des allocations sociales par rapport à ce qui était prévu, soit 200 millions de moins par an pendant 4 ans.
  • 2,7 milliards viendront de la réduction des frais de santé, limités à une hausse annuelle de 2% hors inflation contre 4,5% actuellement. L’arbitrage sur ce montant n’est pas encore fait, or c’est pratiquement 50% de l’effort qui sera demandé.
  • 200 millions pourraient venir de la fiscalisation des titres-services qui ne seraient plus déductibles à l’IPP (impôt des personnes physiques).
  • 1 milliard viendront d’économie de dépenses à l’administration ( notamment réduction des salaires des ministres de 5%)
  • 500 millions seront apportés par des réductions de « niches fiscales » : voitures propres, investissements économiseurs d’énergie par exemple.

   … Et les recettes qui augmenteront…

 

  • 400 millions seraient collectés par une taxe de 0,5% sur le patrimoine supérieur à 1,25 million d’euros, sauf habitation principale et patrimoine professionnel. Ceci viserait au moins 100.000 contribuables.
  • 250 millions seraient apportés par une taxe sur les opérations de bourse.
  • Un montant non chiffré proviendrait le la taxation des plus-values (50% si réalisées dans l’année, 25% si réalisées dans un délai de 1 à 8 ans)
  • 700 millions seraient apportés par la fiscalité sur l’épargne : il ne serait plus possible d’avoir plusieurs livrets d’épargnes nets de précompte mobilier, lequel augmenterait à 20% pour les intérêts (15% actuellement) ce qui pourrait encore générer plus de 3 milliards de recettes.
  • 500 millions en réduisant la déductibilité des frais de véhicules de société. En plus de l’émission de CO2 , la valeur du véhicule serait un nouveau critère pris en compte.
  • 130 millions seraient apportés par l’introduction d’une taxe sur les billets d’avion (1ère et business class uniquement)

  … Et maintenant, à leurs arbitrages politiques…

Partager cet article

Repost 0
costmasters-blog.com - dans fiscalité
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Costmasters
  • Le blog de Costmasters
  • : comptabilité, fiscalité, conseils en organisation d'entreprises
  • Contact

Recherche